Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Benoît Poelvoorde - Blog non officiel

Bienvenue sur ce blog entièrement consacré à l'acteur belge Benoît Poelvoorde (blog actuellement en reconstruction)

Benoît Poelvoorde et la promo chez Arthur

Publié le 24 Août 2015 par Carine dans Interviews

Lors d’une récente interview, Benoît Poelvoorde a confié ne plus vouloir se rendre dans les émissions de télévision animées par Arthur. Régulièrement invité sur le plateau des  "Enfants de la Télé", le comédien explique qu’il n’a rien contre Arthur mais qu’il dénonce le principe de ses émissions. "Ce n’est pas que je n’aime plus, mais cela ne sert à rien, on vient pour parler d’un film et il y a de moins en moins d’espace pour le faire… Je m’emmerde sur ces plateaux-là. Je ne pense pas que les téléspectateurs soient dupes et pensent qu’on vienne vraiment pour s’amuser." Il remarque également que les émissions où il doit faire de la promotion sont rarement des émissions de cinéma. "Cela me coûte très cher d’aller là-bas. Je m’ennuie vraiment et cela se voit. En plus, personne ne va croire une seule seconde que l’animateur aime vraiment le film. Je trouve que je ne sers pas le film de Jaco Van Dormael (Le Tout Nouveau Testament, ndlr) en faisant la promo là-bas".

Propos recueillis le 23 août 2015.

commentaires

Benoît Poelvoorde invité du 20 heures sur France 2

Publié le 23 Août 2015 par Carine dans Vidéos

Benoit Poelvoorde était l'invité du 20 heures ce dimanche 23 août 2015. Il est venu présenter son nouveau film, "Le Tout Nouveau Testament".

Un film haut en couleur et très poétique, c'est ainsi que l'on pourrait qualifier "Le Tout Nouveau Testament", un film où Benoit Poelvoorde joue le rôle de Dieu. Le film réalisé par le Belge Jaco van Dormael réunit outre Benoit Poelvoorde, Catherine Deneuve, Yolande Moreau ou encore François Damiens. Dans ce film Dieu est méchant. "Je ne l'ai pas choisi parce qu'il était méchant, mais c'est plus amusant pour moi de faire un Dieu qui soit méchant que gentil, plus gai à jouer parce que gentil on s'ennuie assez vite. Mais je ne savais pas s’il était méchant ou pas. J'avais accepté le film avant même de lire le scénario", explique l'acteur. Dans ce film, Dieu bat sa fille et vole les tartines des enfants. "Dans ce film, je prends quand même beaucoup de coups", s'amuse Benoit Poelvoorde. "Je suis quand même puni tout le long du film et c'est d'ailleurs assez amusant. Quand on fait des projections avec le public, la salle est morte de rire quand je me prends des coups de pieds ou de poing. Comme ce Dieu ne s'intéresse pas à l'homme, au système humain, il est comme un animal, il ne pense qu'à manger (...). Dans ce rôle, je souffre, je sors quand même d'une machine à laver, j'ai failli me noyer. C'est très physique.", souligne aussi l'acteur.

commentaires

"Une Famille à Louer" dans les salles le 19 août 2015

Publié le 19 Août 2015 par Carine dans Actualités

Le nouveau film de Jean-Pierre Améris avec Benoît Poelvoorde et Virginie Efira est sorti dans les salles le 19/08/2015.

Paul-André est un homme timide et plutôt introverti. Riche mais seul, il s'ennuie profondément et finit par conclure que ce dont il a besoin, c'est d'une famille. Violette, jeune femme pleine de peps, est menacée d'expulsion et a peur de perdre la garde de ses deux enfants. Paul-André lui propose alors de louer sa famille, en tout bien tout honneur, contre le remboursement de ses dettes, pour qu'il puisse enfin goûter, à l'essai, aux joies de la vie familiale ! Pour le meilleur et pour le pire...

"Une Famille à Louer" dans les salles le 19 août 2015
commentaires

L'intime festival, chapitre 3

Publié le 20 Juillet 2015 par Carine dans Actualités

L’intime festival – chapitre 3 reviendra les 28, 29 et 30 août 2015.

À l’initiative de ce festival, Benoît Poelvoorde lance une invitation à chacun : se retrouver pour découvrir une sélection littéraire personnelle et singulière, pour explorer des textes avec des écrivains et des acteurs, pour découvrir les intersections avec la photographie, l’illustration, la musique pour partager des émotions, se rencontrer.

Toute la programmation des grandes lectures, des rencontres, des débats… est à découvrir sur le site du théâtre de Namur.

L'intime festival, chapitre 3
commentaires

"Le Tout Nouveau Testament" dans les salles le 2 septembre 2015

Publié le 13 Juillet 2015 par Carine dans Actualités

Le dernier film de Jaco Van Dormael, avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau et François Damiens, sort dans les salles le 02/09/2015.

Dans Le Tout Nouveau Testament, Dieu existe. Il habite à Bruxelles. C'est un salaud. Il est odieux avec sa femme et sa fille de onze ans. On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de sa fille. Pour se venger de son père, elle balance sur Internet les dates de décès de tout le monde...

"Le Tout Nouveau Testament" dans les salles le 2 septembre 2015
commentaires

Interview de Benoit Poelvoorde à propos de l'intime festival

Publié le 20 Juin 2015 par Carine dans Interviews

Chapitre 3 pour l’Intime Festival. Initié par Benoît Poelvoorde, il est de retour à la fin du mois d’août 2015.

"À l’heure où notre époque est faite de bruit et de fureur, ce festival littéraire a plus que sa place" , affirme Benoît Poelvoorde. En effet, pour sa 3e édition, l’Intime Festival reste à la page de la société d’aujourd’hui. Avec de grandes lectures en ouverture (Fin de mission de Phil Kay, lu par le cinéaste belge Bouli Lanners) et en clôture (Portnoy et son complexe de Philip Roth, lu par l’acteur gainsbourgien Eric Elmosnino), le festival littéraire fait aussi la part belle à de l’opéra (Orphée et Eurydice), du théâtre, de la musique, du cinéma (Poelvoorde espère toujours la venue du réalisateur Bertrand Blier) ou encore (si, si) une conférence scientifique sur les problèmes de santé de Tintin à travers ses albums. Sans oublier le coup de cœur de Benoît Poelvoorde pour la patte de Daniel Goosens ( Fluide Glacial ) qu’il considère comme " l’homme le plus drôle du monde. Je ne comprends pas comment il fait, on va donc tenter de percer son mystère !" Outre ce programme éclectique et un prix fort démocratique (10 euros le pass pour un jour), l’échevine de la Culture de Namur a aussi voix au chapitre. Cécile Crèvecœur lance donc l’initiative Lire dans la rue. Des lectures publiques seront ainsi proposées aux passants namurois avec la possibilité ensuite d’emprunter ou d’acheter ces livres dans les librairies. But ? Faire sortir le livre de la bibliothèque et l’amener dans la rue pour que les gens redécouvrent le plaisir de lecture. La fête du livre ? Poelvoorde en est intimement convaincu.

"C’est culotté comme festival, on demande aux gens de s’asseoir et d’écouter une lecture alors qu’ils auraient pu le faire eux-mêmes", souligne Benoît Poelvoorde qui a un jour secrètement rêvé d’ouvrir une librairie mais " si c’est pour perdre ma vie à parler de moi, autant le faire pour une bonne raison". Et cette raison, c’est l’Intime Festival qui, par ses deux éditions précédentes (4.200 spectateurs par jour, salle comble) prouve - même s’il ne s’agit pas d’un festival littéraire à proprement parler - que l’écrit a encore de beaux jours devant lui. "Le silence est aussi valeureux que celui qui s’exprime, insiste le comédien. C’est le public le plus important dans l’intime. Sans lui, pas de partage."

Interview de Benoit Poelvoorde à propos de l'intime festival

Le livre est l’endroit le plus intime du monde. Un comble pour quelqu’un qui déteste parler de lui. "(Sourires) Exact. Quand tu ouvres un livre, tu peux le fermer quand tu veux. Et c’est souvent au moment où il te parle de toi. Avec un livre, on n’a pas le choix et on se laisse porter. Ce n’est pas du théâtre, ni de la littérature. Si les gens se rassemblent lors de ce festival, ce n’est pas parce qu’on fait une secte mais bien parce qu’on peut discuter de ce qui nous a émus, de notre sensiblerie, notre forme d’esprit, etc. L’acteur est donc une forme de relais mais il donne de sa personne."

On apprend donc énormément sur soi en lisant ? "Absolument ! Ici, nous ne vendons rien. Il n’y a pas de promotion, ce n’est pas un festival de littérature, nous vendons juste l’instant sacré entre celui qui ouvre une page et celui qui la lit. C’est l’instant absolu. Même si Fabrice Luchini qui l it Céline , ça ne m’intéresse pas du tout. Car il ne partage pas. Je suis l’anti-Luchini, je déteste les gens qui me donnent des cours de lecture et je l’assume pleinement. C’est la sensibilité propre qui importe. Ce festival n’existe que pour qu’il y ait Luchini mais aussi son contraire. Je déteste les gens qui s’approprient un texte. Luchini, lui, donne son interprétation du texte. Mais je lui reconnais au moins cette vertu fondamentale, c’est que tout le monde sait écrire Céline aujourd’hui (Sourire)."

La lecture n’est donc pas quelque chose d’élitiste ? "Les gens en ont peur car ils pensent qu’elle est élitiste. Or, quel plus bel instrument de vente, pour le prouver que moi, un pochtron tout le temps en train de faire la fête ? Si j’ai réussi à lire, n’importe quel connard peut lire ! La lecture n’a rien de prestigieux ni d’élitiste, c’est juste une forme de solitude et de refuge. Je ne connais aucun prisonnier qui ne se réfugie dans autre chose que la religion ou la lecture. Et la religion, c’est quoi avant tout ? De la lecture."

Pourtant, vous ne voulez plus lire en public… "Non, plus jamais. On se dévoile trop. Et puis, surtout, je ne sais pas faire de liaisons. J’ai alors peur de dénaturer le texte des autres. De quel droit je m’approprierais le texte d’un autre ? J’ai cru que j’allais mourir les 15 premières minutes où j’ai lu lors de la première édition du festival. N’importe qui ne monte pas sur cette scène, ça doit rester sacré ! Cette expérience m’aura au moins appris une chose : tout le monde ne peut pas lire sur scène (rires)."

Et si vous deviez offrir un livre, à qui ce serait ? "Je n’offre pas de livre, j’en donne à des femmes avec qui je veux faire l’amour ! Mais offrir des livres, ça veut littéralement dire : tu n’es pas mon ami et je ne te connais pas. Je donne mais je ne l’offre pas. Car le livre parle de toi, donc tu donnes une partie de toi à la femme que tu aimes."

Interview : Pierre-Yves Paque (DH.be - 20/06/2015)

commentaires

Benoît Poelvoorde au casting de "Heureux en France"

Publié le 12 Juin 2015 par Carine dans Actualités

Un casting alléchant pour le quatrième long métrage de l'acteur et réalisateur Yvan Attal. Benoît Poelvoorde, Valérie Bonneton, Dany Boon, Charlotte Gainsbourg, Denis Podalydès, Gilles Lellouche, Grégory Gadebois et François Damiens seront au générique de "Heureux en France", film dénonçant les clichés de l'antisémitisme.

Ce film à sketchs, dont le tournage a démarré en Israël, évoquera avec humour les clichés sur l'antisémitisme. Après Israël, le tournage de cette comédie se poursuivra en France jusqu'à la fin du mois de juillet.

commentaires

Benoit Poelvoorde dans le prochain film de Bertrand Blier

Publié le 18 Mai 2015 par Carine dans Actualités

Six ans après "Le Bruit des glaçons", l'inimitable Bertrand Blier prépare un nouveau film avec Benoît Poelvoorde, Maïwenn et Anaïs Demoustier.

Grand cinéaste quelque peu oublié, Bertrand Blier a annoncé qu'il reviendra derrière la caméra pour "Existe en blanc", adaptation de son roman éponyme. Il s'agit de l'histoire d'un homme fasciné depuis sa plus tendre enfance par les soutiens-gorge. Adulte, ce directeur des ressources humaines d'une fabrique de sous-vêtements deviendra un tueur en séries, étranglant les femmes au moment où elle se déshabillent pour l'acte sexuel. Bertrand Blier présente "Existe en blanc" comme un thriller plein d'humour noir.

commentaires

"La Rançon de la Gloire" en dvd et blu-ray

Publié le 7 Mai 2015 par Carine dans Actualités

Le film de Xavier Beauvois, avec Benoît Poelvoorde, Roschdy Zem et Séli Gmach, est sorti en dvd et blu-ray le 07/05/2015.

Vevey, une petite ville au bord du lac Léman, 1977. Tout juste sorti de prison, Eddy est accueilli par son ami Osman. Ils ont tous deux convenu d’un marché. Osman héberge Eddy, en échange de quoi celui-ci s’occupe de sa fille de sept ans, Samira, le temps que sa femme Noor subisse des examens à l’hôpital. Mais en cette veille de Noël, le manque d’argent se fait cruellement sentir. Aussi, lorsque la télévision annonce la mort du richissime comédien Charlie Chaplin, Eddy a une idée : subtiliser le cercueil de l’acteur et demander une rançon à la famille...

commentaires

Benoît Poelvoorde et Gérard Depardieu au Salon de l'Agriculture

Publié le 25 Février 2015 par Carine dans Vidéos

Dans le cadre du tournage du dernier film de Gustave Kervern et Benoit Delépine (Saint-Amour), Benoît Poelvoorde et Gérard Depardieu déambulaient dans les allées du Salon de l'Agriculture 2015.

Démarrez la vidéo à 2m15s

commentaires

"La Rançon de la Gloire" dans les salles le 7 janvier 2015

Publié le 7 Janvier 2015 par Carine dans Films

Le film de de Xavier Beauvois, avec Benoît Poelvoorde et Roschdy Zem, est sorti dans les salles le 07/01/2015.

Vevey, une petite ville au bord du lac Léman, 1977. Tout juste sorti de prison, Eddy est accueilli par son ami Osman. Ils ont tous deux convenu d’un marché. Osman héberge Eddy, en échange de quoi celui-ci s’occupe de sa fille de sept ans, Samira, le temps que sa femme Noor subisse des examens à l’hôpital. Mais en cette veille de Noël, le manque d’argent se fait cruellement sentir. Aussi, lorsque la télévision annonce la mort du richissime comédien Charlie Chaplin, Eddy a une idée : subtiliser le cercueil de l’acteur et demander une rançon à la famille !

"La Rançon de la Gloire" dans les salles le 7 janvier 2015
commentaires

"Trois Coeurs" dans les salles le 17 septembre 2014

Publié le 17 Septembre 2014 par Carine dans Films

Le film de Benoît Jacquot, avec Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni et Catherine Deneuve, est sorti dans les salles le 17/09/2014.

Dans une ville de province, une nuit, Marc rencontre Sylvie alors qu’il a raté le train pour retourner à Paris. Ils errent dans les rues jusqu’au matin, parlant de tout sauf d’eux-mêmes, dans un accord rare. Quand Marc prend le premier train, il donne à Sylvie un rendez-vous, à Paris, quelques jours après. Ils ne savent rien l’un de l’autre. Sylvie ira à ce rendez-vous, et Marc, par malheur, non. Il la cherchera et trouvera une autre, Sophie, sans savoir qu’elle est la sœur de Sylvie…

"Trois Coeurs" dans les salles le 17 septembre 2014
commentaires

Benoît Poelvoorde ne prend pas sa retraite

Publié le 9 Septembre 2014 par Carine dans Archives

"Je n'arrête pas ma carrière", a affirmé Benoit Poelvoorde, sujet à des rumeurs de retraite. "Mes propos ont été déformés", a-t-il indiqué lors d'une interview.

Non, Benoit Poelvoorde ne prend pas sa retraite! En interview, le comédien indique que ses récents propos, qui ont fait le tour de la toile, ont été mal interprétés et sortis de leur contexte. "J'ai bossé deux ans sans m'arrêter, je vais prendre des vacances. Mais je n'arrête pas ma carrière", a-t-il affirmé, à l'occasion de la promotion du fillm "Trois Coeurs de Benoit Jacquot, pour lequel il rencontrait la presse cet après-midi à Paris. Et d'ajouter : "Je voudrais rassurer tout le monde. Je vais très bien".

Propos recueillis le 8 septembre 2014, à Paris.

commentaires

Benoît Jacquot à propos de Benoît Poelvoorde

Publié le 8 Septembre 2014 par Carine dans Ce qu'ils pensent de Ben

Benoît Jacquot (réalisateur du film "Trois Cœurs") : "Benoît Poelvoorde est un acteur, qui depuis longtemps, me charme énormément, me touche énormément aussi. En terme de filmographie, ça n’est pas Gérard Depardieu, ça n’est pas Isabelle Huppert, mais partout où il est, quel que soit le film, le registre, il amène quelque chose qui ne tient qu’à lui. Il amène quelque chose qui habite le film de telle sorte qu’il hausse le niveau. Je suis très sensible à cela donc j’avais extrêmement envie de faire un film avec lui, ne serait-ce que pour me dire qu’il allait élever le film à la vitesse grand V."

Propos recueillis le 8 septembre 2014, à Paris.

commentaires

Benoît Poelvoorde dans Hep Taxi

Publié le 23 Janvier 2011 par Carine dans Vidéos

Hep Taxi est une émission proposée par la RTBF, dont le concept est d'interviewer une célébrité à bord d'un taxi. Des révélations les plus intimistes aux anecdotes croustillantes, vous en saurez davantage sur la vie de Benoît Poelvoorde en vous laissant conduire par Jérôme Colin dans les rues de Bruxelles.

commentaires

Benopoly

Publié le 25 Janvier 2004 par Carine dans Divers

Benoît Poelvoorde est un fan de Monopoly au point que l'un de ses amis, sculpteur, lui en a créé un : le résultat est le "Benopoly" avec les rues et les personnages à l'effigie de l'acteur !

Benopoly
commentaires

Biographie de Benoît Poelvoorde

Publié le 22 Septembre 1964 par Carine dans Biographie

Benoît Poelvoorde est né le 22 septembre 1964 à Namur.

Fils cadet - il a un grand frère et une petite sœur - d'une épicière (Jacqueline Pappaert que l'on peut voir dans "C'est arrivé près de chez vous" et "Le vélo de Ghislain Lambert) et d'un routier, il vit une enfance perturbée par le divorce de ses parents et le décès de son papa, alors qu'il n'a que 12 ans. 

A 17 ans, il quitte le domicile familial pour suivre des cours d'arts appliqués à l'Institut Félicien Rops de Namur où il rencontre Rémy Belvaux. Il se passionne alors pour le théâtre et se fait remarquer grâce à son jeu atypique. Il reçoit deux premiers prix d'interprétation théâtral pour "Rue de l'Inquiétude" et "Règle du Jeu". Destiné à une carrière de dessinateur, ce gaucher pratique également une autre activité : la photographie.

Durant ses études à l'École de recherche graphique de Bruxelles, il se lie également d'amitié avec André Bonzel. C'est alors que Benoît Poelvoorde, Rémy Belvaux et André Bonzel réalisent ensemble un premier court métrage: "Pas de C4 pour Daniel Daniel". Entre temps, devenu dessinateur, Benoît travaille pour la Province de Namur en tant qu'illustrateur.

Quatre ans plus tard, en 1992, le trio récidive, mais avec un coup de maître, en réalisant un premier long métrage : "C'est arrivé près de chez vous"...

commentaires